ISPM – Le choix d’un devenir et d’un avenir tracés

0
202

De la Licence au Master II, l’ISPM, se trouvant à Ambatomaro Antsobolo, à Antananarivo,  fait partie des grandes universités  privées qui ont sortis des experts en différents domaines. Avec, en effet, des filières qui répondent aux besoins premiers de Madagascar, l’ISPM a su mettre son nom parmi les meilleures universités privées de Madagascar.  

Bien que les instituts et universités privés sont de plus en plus nombreux au pays, il en existe qui ont fait l’unanimité auprès des étudiants surtout si les branches sont plus  clairs et  plus  faisables.  En effet, avec des millions d’étudiants qui ont du mal à choisir la filière pour préparer leur avenir, l’Institut Supérieur Polytechnique de Madagascar ou ISPM  s’est tourné sur ce que peut offrir la terre malgache. Une idéologie qui a fait de cet institut l’un des plus sollicités par les professeurs de différentes études. Concrètement, il y en existe diverses mentions qui facilitent l’orientation professionnelle des jeunes étudiants malgaches. A l’exemple de la mention « Informatique et Télécommunication », les étudiants ont le choix entre l’informatique de Gestion Génie Logiciel et Intelligence Artificielle (IGGLIA), l’Electronique Système Informatique et Intelligence Artificielle (ESIIA), l’Informatique Multimédia Technologie de L’Information et de la Communication et Intelligence Artificielle (MTICIA), et l’Informatique Statistique Appliquée et Intelligence Artificielle (ISAIA). Mais, ce n’est pas tout car, toujours dans le but d’innover le secteur économique de Madagascar, l’ISPM se présente comme spécialiste dans la mention « Génie Industriel » ou l’Electromécanique et Informatique Industrielle (EMI) et les Industries Chimiques, Minières et Pétrolières (ICMP) s’y trouvent. Cliquez ici.

Des meilleures filières

Plusieurs entreprises à Madagascar ont besoin aussi d’experts en « Génie Civil et Architecture », d’où cette mention qui forge les futurs leaders au métier afin qu’ils puissent s’ouvrir et se préparer à créer un marché qui combine recherche et savoir-faire.  Puis, il y a la mention « Droit et techniques des Affaires »voyant entre autres le Commerce et Administration des Affaires (CAA), l’Economie et Management de Projet (EMP),  les Finances et Comptabilités (FIC) et le Droit et Techniques Juridiques des Affaires (DTJA). Notons, effectivement, que beaucoup des habitants de la Grande île ignorent les démarches légales pour entamer un quelconque projet surtout s’il s’agit de collaborer avec des investisseurs à haut financement.  C’est, alors, important que les étudiants puissent avoir une grande expertise dans ce domaine pour qu’ils arrivent à défendre leurs propres intérêts, de ceux de leurs compatriotes voire de leur pays. Encore, il y a la Biotechnologie et l’Agronomie, une mention où figurent l’Industrie Agro-alimentaire (IAA), l’Agriculture et l’Elevage (AEE), la Pharmacologie et Industries Pharmaceutiques (PIP).  Des branches d’études qui s’engagent sur le développement agro-agricole pour donner vie aux milliards de terres arables de Madagascar.  Pour finir, l’Institut a misé sur la promotion de la beauté du pays en mettant comme priorité la mention « Tourisme » qui a comme deux options de spécialisation le Tourisme et Environnement (TEE) et le Tourisme et Hôtellerie (TEH).