GAFAM, les géants du Web en un bloc de 5

0
50

À eux cinq, ils ont défié la technologie numérique en se transformant en maitres de l’internet. Baptisés GAFAM, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, ils ont fait de la technologie un jeu d’enfant rapportant plus des centaines de milliards. En effet, ces cinq gigantesques sociétés mondiales dominant l’économie du marché numérique sont à l’unisson mais comme tout opérateur économique digne de ce nom, la concurrence est loin d’être déloyale, elle est défiante et honorable, en voyant le chiffre d’affaire que peut faire ces entreprises.

Plus influents sur internet dans plusieurs pays du monde, les GAFAM (autrefois appelés Big Four, GAFA, MAGA, The Four Horsemen) regroupant les géants innovateurs du numérique à savoir Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, font partie de la vie quotidienne voire privée des hommes et femmes connectant au virtuel. Le développement du web a fait qu’aujourd’hui il est parmi les plus grands témoins de révolution industrielle dans la catégorie du numérique en Europe et aux Etats-Unis. Une révolution plus virtuelle, visuelle mais qui rapporte plus que ce qu’on peut bien le croire. Effectivement, l’économie numérique n’a de l’impact qu’auprès de ses initiateurs, bien que la plupart des abonnés de l’internet pensent que tout y est gratuit. Ensemble, en réalité, ce collectif dépense des millions de dollars pour avoir le modèle économique suscitant beaucoup d’intérêts. Leur collaboration leur est profitable car chacun d’eux est déjà géant dans son domaine. Cette influence mondiale est, d’ailleurs, grâce au bloc d’informations qu’ils possèdent sur leurs abonnés ou leurs visiteurs. Les GAFAM arrivent à rester à la tête du marché numérique mondial.  Des informations qui vont jusque à orienter les internautes vers les sites qu’ils ont auparavant visités ou bien qu’ils se sont obligés de s’abonner. Les utilisateurs de leurs produits sont exposés à une « sur-communication » constamment critiquée. À eux cinq, leurs offres et services, leurs produits restent invincibles vu qu’ils dépensent des dizaines de millions de dollars pour des recherches en développement numérique.

L’émergence des compétiteurs

Malgré cette réussite, les GAFAM voient arriver d’autres compétiteurs émergents qui ne sont d’autres que les NATU, Netflix, Airbnb, Tesla, Uber et le groupe des BATX ;  Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi, de la Chine.  Quoique, Google demeure le leader mondial du moteur de recherches avec une capitalisation boursière dépassant les 872milliards de dollars. Pour l’entreprise de Mark Zuckerberg, le réseau social Facebook, Instagram ou encore WhatsApp, arrive à une capitalisation de plus de 2.4 milliards d’utilisateurs mensuels.  Facebook est, d’ailleurs, l’une des premières capitalisations au monde. Apple se retrouve au-delà de 1 099 milliards de dollars de capitalisation boursière avec ses produits électroniques et smartphones. Avec son logiciel d’exploitation, Microsoft, le géant des géants des services informatiques toucherait les 1 063 milliards de dollars. Et le créateur de l’E-commerce Amazon, se retrouve à la 3e place au niveau mondiale avec 871 milliards de dollars.  Tout cela, selon l’analyse du Café de la bourse. Somme toute, les GAFAM cumulent plus de 4.430milliards de dollars, ensemble ces cinq géants du web totalisent plus de capital que toutes les entreprises du CAC40 ou le PIB de la Suède.