Facebook se crée de nouveaux concurrents en lançant la cryptomonnaie Libra

0
104

Plusieurs économistes ont considéré que les transactions monétaires seraient beaucoup plus chères qu’elles ne paraissent. C’est une perte économique colossale qui profitent à quelques entités financières comme les banques traditionnelles ou les banques virtuelles qui font payer leurs clients des frais de transactions les engageant sur d’autres paiements qui ne devraient plus figurer sur leurs contrats. Mark Zuckerberg a alors lancé une nouvelle technologie qui facilitera la liberté des particuliers et des grandes et petites entreprises mondiales en faisant naitre la cryptomonnaie dénommée Libra qui devrait faire son entrée pas plus tard cette année 2020.

Avec 28 grandes entreprises et ONG à son actif, Libra Association a été conçue par l’ancien président du Paypal et ancien responsable de Facebook Messenger, David Marcus, un entrepreneur franco-suisse-américain qui a travaillé dans le gigantisme du Web, le groupe Facebook Holdings. L’idée initiée alors par Facebook est de faciliter la transaction virtuelle. Les entreprises cofondant cette association devront gérer chacun d’eux leurs versements de 10 millions de dollars afin de pouvoir se figurer dans la fondation suisse Libra Networks. Parmi ces entreprises, l’on peut trouver Pay U, Checkout.com, Uber, Spotify, Farfetch, Shopify , Iliad, Coinbase, et d’autres encore, les Women’s World Banking , Mercy Coprs et Kiva font partie des ONG partenaires. Plusieurs entreprises qui veulent s’assurer une sécurité et les micro- et macro épargnes, et bailleurs internationaux qui profitent encore plus de l’ignorance. En effet, la cryptomonnaie est une monnaie électronique qui se base sur la cryptographie en validant les différentes transactions monétaires et en même temps gérer de la monnaie elle-même. Elle n’a pas besoin que le client soit membre d’une banque quelconque pour pouvoir gérer les va-et-vient et le règlement de son argent. Donc, tout se passera sur le réseau informatique. Allez ici.

En plein essor

Etant donné que Facebook possède le plus grand nombre d’utilisateurs au monde, ce système informatisé fera encore générer plus de revenus en milliards pour Mark Zuckerberg qui renforcera le développement de ses services de paiements sur messagerie instantanée et en même temps faciliter les achats en ligne. Créée en 2019, Libra Association se défie d’avoir plus d’une centaine de partenaires bien que des organisations comme Visa, Matercard, Paypal, Stripe, Ebay, Booking.com, Ou encore Vodafone se soient retirées du projet. Peut-être car il va les arracher une source de rentrée d’argent déconsidérée. Le paiement par messagerie est déjà un projet pensé par le fondateur de Facebook, et ce 2015, qui pense à donner accès à tous les utilisateurs un moyen de faire des transferts d’argent vers tous les pays du monde à partir de WhatsApp. Actuellement, les transactions virtuelles sont économiquement rentables et son en plein essor. Au lieu, alhttps://m.youtube.com/watch?v=LgJo9wxb4Fwors, d’aller, créer un compte bancaire sur une banque traditionnelle, il ne suffit que d’être membre d’un des réseaux sociaux, soit Messenger ou WhatsApp pour avoir les avantages de Libra. Voir lien ci-après: https://m.youtube.com/watch?v=LgJo9wxb4Fw. Dorénavant, les banques ne seront plus obligatoires grâce à Libra.