Enfants et technologies numériques, pourquoi faut-il s’inquiéter ?

0
72

Aujourd’hui, il existe plusieurs applications et jeux en ligne qui accompagnent les enfants dans la découverte de la vie numérique.  Des jeux de couleurs, des vidéos sur l’apprentissage du danger quotidien, l’apprentissage des bonnes manières, et d’autres applications qui ont été spécialement conçues pour les tout-petits. Quoique, selon un sondage effectué en 2019, plusieurs parents ont haussé le ton quant à la création de ces jeux et applications qui, selon eux, ralentissent le développement de l’enfant. 

Problème psychomoteur, signe d’autisme, problème de langage, nombreuses observations ont abouti à un manque de concentration chez des enfants qui passent plus du temps à jouer avec des objets numériques tout ayant accès à Internet. Plusieurs parents ont décidé de vivre sans technologies numériques car ils ont découvert que leurs enfants changeaient de comportement en l’utilisant. La notion du freinage du développement cervical a été soulevée. En effet, un enfant a du mal à communiquer avec son entourage car il en aura fait une non-obligation à sa croissance sociale. Déjà, il est quotidiennement accompagné par des matériels informatiques et connecté dans la virtualité. Pourtant, un enfant a besoin de relation avec son environnement sinon il sera voué à une existence d’isolation provoquée.  Des parents ont appuyé sur la sonnette d’alarme un peu partout sur les réseaux sociaux sur la technologie numérique pour enfants. Au début, cela est plus libérateur de pouvoir souffler et de laisser l’enfant accéder aux jeux mobiles, mais la quasi-inactivité de l’enfant est due à l’absence d’interaction entre ses parents et lui, selon quelques pédiatres. Et il s’est avéré que l’écran ne devrait pas être présent dans la vie des enfants dès leur premier âge.  Ils devraient l’apprendre au fur et à mesure du temps, mais cela ne devrait pas être un substitut parental.

Révision de l’éducation

En réalité, les jeunes parents ont souvent de la difficulté à s’organiser s’ils sont salariés.  Parfois, engager une nounou ou recourir à une crèche est la solution pour pouvoir jongler entre vies professionnelle et personnelle. Mais, cette situation n’avantage pas les enfants car ils se retrouvent à leur propre sort.  Dans le cas de Madagascar, les parents ont parfois peur de prohiber leurs enfants à utiliser les différents réseaux sociaux existants. Ils n’ont pas le contrôle de ce qu’ils font. Alors que les personnes de mauvaises intentions sont beaucoup plus présentes dessus. Il faut, alors, regarder de près la présence de la technologie dans la vie d’un enfant car bien que ce soit une bonne chose de leur faire suivre le rythme de l’évolution, son développement sera autre et son intégration dans la vie sociale lui sera très difficile car il ne vivra pas éternellement sous écran. Il est nécessaire de limiter les utilisations de tout ce qui est numérique à la maison et s’organiser. En outre, les enfants ne font qu’imiter les faits et gestes de leurs parents. Ils demeureront leur exemple, et les enfants ont plus besoin de leurs parents.