Bye bye les téléphones mobiles sans numéro IMEI à Madagascar !

0
585

Le Gouvernement malagasy a décidé de procéder à un assainissement dans le secteur de la télécommunication. A partir de juillet 2018, les téléphones mobiles sans numéro IMEI seront interdits de circulation à Madagascar.

Téléphones sans numéro IMEI à Madagascar interdits

Assainissement. Le ministère des Postes et des télécommunications a décidé de procéder à un assainissement dans le secteur télécom. Suite à une annonce du ministre Nepatraiky Rakotomamonjy, on a appris que les téléphones sans numéro IMEI seront interdits à Madagascar. « La date limite de circulation des téléphones mobiles non dotés de numéro de série ou IMEI sur le territoire malagasy sera le 18 juillet 2018 ».

Cette mesure est prise pour deux raisons. La première : dès que la puce est entrée dans le téléphone, on peut identifier le ou les numéros des séries des téléphones dans lesquels elle a été introduite antérieurement. La deuxième : l’utilisateur de puce doit se faire enregistrer systématiquement auprès de son opérateur téléphonique.

téléphones sans numéro IMEI à Madagascar
Le numéro IMEI  d’un téléphone est unique au monde.
cc: Pixabay

Le ministère évoque également que cette mesure est une alternative pour protéger les utilisateurs des attaques cybercriminelles. D’autre part, le mobile-banking exige aussi cet assainissement pour plus de sécurité dans le service.

L’IMEI est un numéro unique qui sert à identifier un téléphone et à le repérer en cas de perte ou de vol. Le code IMEI peut être obtenu en composant le *#06# sur l’appareil.

Secteur audiovisuel

Outre le secteur télécommunication, le secteur audiovisuel est également concerné par cet assainissement. 12 stations audiovisuelles seront fermées, a-t-on appris. Leurs noms n’ont pas encore été révélés. Le ministère veut mettre l’accent sur l’« application uniforme » du nouveau règlement et affirme qu’« aucune forme de discrimination ou de dérogation ne sera admissible ». Toute entreprise de presse, devra se conformer à la légalité, notamment les entreprises audiovisuelles pour l’utilisation des licences d’exploitation.

Tiasy@BookNewsMadagascar

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here