Technologie Juncao, pour le développement durable de l’agriculture et de l’élevage

0
575

La Chine promet d’aider et d’investir à Madagascar dans le domaine de la technologie facilitant le progrès en guise du programme développement durable à l’horizon 2030. Une initiative mettant en exergue la vulgarisation de secteur de l’agriculture.

Madagascar, bien que fertile, demeure encore exploité manuellement. Par manque de matériels pour pouvoir travailler la terre en long et en large, les agriculteurs sont souvent contraints d’user des moyens artisanaux et domestiques du bord. De ce fait, au lieu de toucher une augmentation croissante, le temps et l’énergie dépensés ne correspondent pas à la quantité obtenue au temps de la récolte. Ainsi, les agriculteurs font face à l’importation à foison et à l’exportation peu fructueuse et trop dépensière. D’où cette coopération sino-malgache par le biais de la technologie Juncao qui donnera un grand coup de pouce à l’agriculture nationale. En effet, la technologie Juncao est une catégorie d’espèces d’herbe qui peut remplacer la culture des champignons médicinaux et champignons comestibles. Depuis 2017, la coopération sino-malgache a débuté entre le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche et le Centre Juncao. Un des projets phares du Fonds Chine-Nations Unies pour le développement durable dont l’Afrique est un des bénéficiaires parmi des centaines de pays éparpillés partout dans le monde. Etant donné qu’à Madagascar, plusieurs productions présentent une absence aigüe de protéines dans l’alimentation des bovins, une situation qui réduit la qualité et la quantité des productions. Cette technologie pourra alors grossir facilement les bétails pour plus de reproduction immédiate.

Une récolte de plus de trente années durant

Au mois de février de cette année, l’inventeur de cette technologie, Lin Zhanxi était passé au pays pour un atelier dans le but d’un renforcement de capacité des opérateurs et des agriculteurs pour l’objectif 2030 et voir de près la suite du projet. Pour pouvoir présenter la nouvelle espèce d’herbes comme, la technologie Juncao a besoin de climat chaud pour pouvoir foisonner, son introduction à Antsirabe et à Morondava est déjà faite, et ce, en 2018. Les plants ont fait leur entrée sur des terres productives. Ainsi, la technologie Juncao ne sera pas que révolutionnaire, mais elle sauvera des vies, appuiera aux efforts à la lutte contre la pauvreté et notamment celle contre la malnutrition. Mais pas que, Juncao s’estimera aussi d’être un élément d’appui à la protection de l’environnement, au changement climatique, à la sécurité santé et alimentaire, tout en préservant la biodiversité.  A priori, l’on n’a pas encore idée de l’importance de cette technologie de plantation pour le pays. Quoique, il a été notifié que la première plantation du Juncao peut s’étendre jusqu’à a une trentaine d’années. Une belle économie qui ne sera qu’avantageuse pour les éleveurs et les agriculteurs. D’ailleurs, la production de lait promet d’être plus abondante avec cette dernière. En résumé, la production nationale dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage se verra doubler voire tripler d’ici 2030 avec ce programme de la technologie Juncao.  Cliquez ici.